Insoutenable légèreté
4 avril 2020
Nouvelles problématiques du travail
11 mai 2020

De vive voix, dans l’après-confinement

Comment vous accompagner dans cette période d’après-confinement ? Ma conviction : le travail en présence reste la pierre d’angle d’un accompagnement efficace.

Quelle est la situation ?

La pandémie de coronavirus et les mesures gouvernementales de protection sanitaire amplifient considérablement une crise qui était déjà en place, et qui affecte fortement la vie subjective dans les activités de travail.

Depuis plusieurs années déjà, l’accélération constante des processus de production et de communication, et la dématérialisation des modes de relation, nous projettent dans des problématiques récurrentes, dont les conséquences se multiplient : suractivité, stress, épuisement, isolement, ennui, anxiété, perte de sens, burn-out.

Le contexte actuel accentue encore ces effets, et confronte à des nouveaux choix à faire, des changements à opérer, des priorités à donner, des initiatives à prendre.

Le travail en présence, pierre d’angle d’un accompagnement efficace

Pendant le confinement, l’usage de la visioconférence et du téléphone a permis d’assurer la continuité des séances, et de poursuivre le travail engagé.

Or ce mode de relation, acceptable compte tenu des circonstances exceptionnelles, inscrit les séances dans la continuité des autres espaces de travail et de vie, passant par les mêmes canaux, mettant face aux mêmes écrans, dans des formes affaiblies de confidentialité.

L’acuité des problématiques actuelles exige un véritable pas de côté, un espace à l’écart, un lieu tiers, spécifiquement dédié à la parole et à l’écoute, afin de permettre un travail d’élaboration efficace.

Consultations individuelles et Groupes de co-réflexion

J’ai choisi de proposer deux dispositifs, l’un individuel et l’autre collectif, permettant de mieux vous accompagner dans ce nouveau contexte :

• des Consultations individuelles, qui offrent un espace et un temps pour être entendu, pour prendre du recul, analyser et comprendre les situations rencontrées, penser et élaborer une façon d’agir ;

• des Groupes de co-réflexion, réunissant cinq participants sur une durée de deux heures, permettant de mutualiser les expériences, multiplier les points de vue, intensifier les idées, et ouvrir des perspectives.

Principes et modalités

Ces deux dispositifs reposent sur des principes communs et s’inscrivent dans des modalités adaptées :

• un espace de réflexion confidentiel, dédié à un travail de parole et de pensée, dans une approche centrée sur le langage ;

• une attention particulière aux conditions qualitatives de déroulement des séances, au Cabinet Pluralis à Paris 9ème et sur la plateforme sécurisée Dyalog (agréée HADS) utilisée en appoint ;

• des conditions financières qui s’adaptent à la situation professionnelle et financière de chacun, de façon à rendre possible l’accompagnement sollicité ;

• une pratique de l’accompagnement professionnel, référée à une approche conçue et enseignée au CNAM, la médiation singulière, et que j’approfondis dans le cadre d’une recherche doctorale en philosophie au Centre de recherche sur le travail et le développement du CNAM.

La singularité comme ressource

Toute crise véritable rend inopérants les modèles préexistants ainsi que les solutions reposant sur les idées toutes faites, et nous pousse à revenir aux questions elles-mêmes, comme l’écrit la philosophe Hannah Arendt.

C’est pourquoi je fais le choix de vous proposer des dispositifs ouverts et non prescriptifs, prioritairement en présence, pour soutenir les processus d’élaboration inventifs et donner toute sa place à votre singularité.

Daniel Migairou, 7 mai 2020

Télécharger la brochure : Consultations individuelles et Groupes de co-réflexion