Disqualification
5 juillet 2019
Domination
6 juillet 2019

Errance et trouvaille

En quoi une erreur dans l’écriture d’un mot ou la construction d’une phrase constitue-t-elle une faute ?

L’école est le lieu d’un apprentissage fondamental, celui de l’orthographe, dans lequel toute erreur se voit aussitôt lestée du terme de faute, alors même que les règles sont encore en cours d’intégration.

Le langage courant propage ensuite dans la plupart des apprentissages cette charge sémantique de la faute qui pèse sur les tâtonnements nécessaires à l’intégration des savoirs.

Ce poids de la faute tient peut-être à l’origine latine du mot qui est la même que pour fausseté et faillite.

Peut-être est-ce pour cela que la faute évoque en arrière-plan un manquement à la vérité, à la rectitude et à la pertinence.

Cela fait beaucoup pour une simple erreur.

D’autant plus que la faute oriente immanquablement vers une défaillance de son auteur.

C’est ainsi que très souvent un échec vaut condamnation.

Or il n’est pas de travail qui puisse s’exonérer de l’expérience de l’échec, dans la mesure où le réel oppose toujours une certaine résistance à nos tentatives de maîtrise.

Travailler nous confronte ainsi aux limites de la planification et de la modélisation, quelle que soit l’ingéniosité des procédures instaurées.

Cette imprévisibilité s’accroit dans les dimensions relationnelles du travail, où l’humain souvent échappe à ce qui a été prévu, anticipé, imaginé, voire convenu.

Il en est de même dans les activités de création, qu’il s’agisse de création d’entreprise, d’activités de recherche, ou dans le domaine artistique.

Le ratage et l’erreur y sont l’ordinaire qui atteste de la tentative, de l’originalité, de l’audace.

À condition de savoir s’abstraire du discours de la faute et de ses condamnations culpabilisantes.

Pour cela, il n’est pas inutile de rappeler que l’erreur a la même racine que l’errance : une façon de voyager qui sait faire place à l’égarement et constitue en elle-même un potentiel d’expérience.

Bien souvent, c’est d’une errance qu’émergent les vraies trouvailles.

Daniel Migairou, juillet 2019

Daniel Migairou
Daniel Migairou
Un Partenaire de Réflexion - Membre associé de la SFCoach®